Opération autruche

Opération autruche
Samedi 21 Septembre 2019 à Saint-Rambert-d’Albon

Communiqué des Collectifs et Citoyens Engagés

>> Rendez-vous à partir de 15 h, rond-point de la N7 de Saint-Rambert-d’Albon <<

Des membres des collectifs, syndicats, ONG et associations suivantes :
• Youth For Climate Valence
• Alternatiba Valence
• ANV COP21 Valence
• La Confédération Paysanne Drôme
• L’association VIVRE Ici Environnement
• Collectif des Faucheurs Volontaires d’OGM
• Collectif Citoyen Agissons Saint-Vallier
• La FRAPNA Drôme Nature Environnement
• L’association Demain Verte
• Extinction Rebellion Vallée de Drôme

appellent à un rassemblement militant et festif, samedi 21 septembre 2019.
(Marche sur le site, prises de paroles, plantation symbolique de végétaux, concours de planter d’autruche, apéro-pique-nique partagé sorti du sac, invitation libre à tous musiciens et fanfares)

Nous réunissons ainsi nos fortes convictions pour dénoncer la destruction de plus de 500 hectares de terres agricoles fertiles, en Isère et en Drôme, sous couvert du SCoT des Rives du Rhône.

Ce développement non-durable entre dans le cadre de plusieurs projets :

• Le Projet INSPIRA : + de 200 hectares de terres arables en Isère.
• Le Projet AXE 7 : + de 280 hectares de terres arables en Drôme
• Deux demi échangeurs VINCI Autoroute : environ 30 hectares de terres arables en Drôme

C’est pourquoi, dans la volonté militante, citoyenne et volontaire de :
• Interpeller les élus et entrepreneurs concernés par cette atteinte à l’avenir
• Interpeller les citoyens dont le devoir de pression sur leurs édiles et de regard sur les politiques démocratiques, agricoles et environnementales lors des prochains scrutins
• Marquer par un rassemblement symbolique et pacifiste, la politique aveugle menée malgré les alertes de nombreuses organisations et conseils face à l’urgence du monde scientifique.

NOUS NOUS UNISSONS A CETTE OCCASION POUR ORGANISER L’OPÉRATION AUTRUCHE
« Car il n’est plus possible de continuer à accepter cette politique de l’autruche !! »

Nos revendications communes sont axées sur trois points :

LA DESTRUCTION DES TERRES AGRICOLES

Plus de 500 hectares de terres arables et fertiles vont être bétonnés, alors que :
• en moyenne la surface d’un département français est bétonné tout les dix ans,
• les porteurs de projets agricoles n’arrivent pas à trouver des terres cultivables, malgré une demande croissante en bio et locale

L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Concernant entre autres :
• Destruction de la biodiversité liée à l’imperméabilisation des sols.
• Sécheresse et inondations liés à l’érosion des sols.
• Pollutions de l’air liée à la production des entreprises installées sur sites.
• Prolifération des camions sur nos routes.
• Utilisation abondante des nappes phréatiques.
• Destruction des lieux de déplacement des oiseaux migrateurs.

LE DÉNI DE DÉMOCRATIE

Les communautés de communes concernées par les projets cités ci-haut ne respectent aucunement la mise en place de conseil de développement pour l’approbation des projets concernés.

Hors, l’article 88 de la loi NOTRe (loi n° 2015-991 du 7 août 2015) détermine le cadre légal obligatoire de la mise en place d’un Conseil de Développement à partir de 20 000 habitants.

Ainsi, le cadre légal n’étant pas respecté pour l’obtention des autorisations des projets INSPIRA , AXE 7 et des deux échangeurs autoroutiers, nous considérons que nos élus sont dans un déni de démocratie.

Bien d’autres sujets sont liés à cette erreur politique, sociale et environnementale. Ils seront évoqués lors des prises de paroles et cette journée de mobilisation convergente à laquelle nous invitons le plus grand nombre à participer.

INFORMATIONS PRATIQUES

1 / Venir nous rejoindre

• En train jusque la gare ferroviaire de Saint Rambert d’Albon,
Départ de Valence 12h29 et 13h35, dernier train retour à 22h
Départ de Lyon 12h20 et 13h42, dernier train retour à 21h15
• En voiture rdv au rond point sud de la National 7, entrée de la Zone des Fouillouse (zone
axe 7 nord) rue de l’avenir à Saint Rambert d’Albon à partir de 15h00

2 / Participer au planter d’arbre et d’autruches

• La plantation de végétaux :
Nous vous invitons à apporter un arbuste, arbre, buissonnant (de votre choix) pour participer à une
plantation symbolique végétale collaborative dans le but de montrer notre détermination à la revégétalisation des sols et non à leur imperméabilisation.
Nous souhaitons écrire le mot « STOP », vu du ciel, avec ces plantations.
Vos outils, bêches, pelles, pioches, sont les bienvenus, ainsi qu’un bidon et son arrosoir pour arroser
votre plantation collective et donner ainsi plus de chance de rester vivant à votre plante

• Le concours de planter d’Autruches :
Apportez de quoi construire un totem en forme d’une autruche la tête plantée dans le sol. Une consigne ? Votre seule limite est votre imagination !!
Cette symbolique viendra accompagner le parterre de la plantations et symbolisera la politique
environnementale actuellement menée par nos gouvernants

IMPORTANT
Nous rappelons que cette manifestation est non déclarée et que malgré que cette action
constitue un acte de désobéissance civile, nous assumons les responsabilités liées à cet
événement dans la mesure où chacun est responsable de sa présence et de ses actes.

PROGRAMMATION

Dès 15 heure : rendez vous au rond point de la N7 au sud de Saint-Rambert-d’Albon.

À partir de là…

• Marche militante sur la zone à imperméabiliser en soutien aux marches mondiales pour le climat organisée partout sur le globe.

• Planter de végétaux sur une zone prochainement bétonnée.

• Concours de planter d’autruches.

• Prises de paroles avec entre autres :
Demain Verte
Alternatiba
ANV-COP21
La Confédération Paysanne Drôme
La FRAPNA-FNE
Extinction Rebellion
Collectif Citoyen Agissons
Vivre Ici Environnement
Le collectif des Faucheurs Volontaires d’OGM
et bien d’autres…

• Apéro Pique Nique sorti du sac à partager de manière bienveillante.

• Clôture en musique…
INVITATION A TOUS MUSICIENS, FANFARES, CHORALES (être autonome en sonorisation en cas de nécessité) POUR TERMINER CETTE JOURNÉE EN JOIE ET BONNE HUMEUR !!

Téléchargez le flyer ci-dessous

SOLIDAIREMENT POUR UN AVENIR SEREIN : des membres réunis des collectifs organisateurs de L’OPÉRATION AUTRUCHE !!
Contact presse : 07 52 29 55 55 // operationautruche@protonmail.com

SCoT des rives du Rhône

SCoT des rives du Rhône

Contribution de notre association à l’enquête publique pour la révision du Schéma de Cohérence Territoriale des rives du Rhône (territoire de Saint-Vallier, Saint-Rambert-d’Albon, Roussillon, Annonay, Vienne).

La prise en considération de notre impact sur la planète n’est plus une posture idéologique : c’est désormais une priorité qui engage la survie de l’espèce humaine. Les meilleurs experts scientifiques de la planète nous indiquent que cette priorité doit faire l’objet d’une mobilisation de tous, dans tous les projets et dans toutes les organisations.

Frapna Drôme Nature Environnement participe à de nombreuses commissions consultatives sur le département : dans celles-ci, l’association constate que la lutte contre le dérèglement climatique n’est que rarement évoquée et n’est jamais une hypothèse déterminante pour valider les projets. Des plans et initiatives vertueux en faveur de l’environnement existent : mais ils ne permettent pas de changer notre trajectoire. Avec des moyens dérisoires, ils tentent de faire oublier une organisation de notre territoire qui est destructrice pour l’environnement et le climat. Cette politique des petits pas ne correspond pas au niveau de l’urgence. Le bilan entre actions de remédiation et destructions reste très négatif.

A l’inverse de ce que préconise le GIEC, malgré les rapports de plus en plus alarmants depuis plus de 30 ans, le territoire drômois, ses collectivités et ses entreprises ne sont pas engagés dans un mouvement sans précédent pour une transition rapide. Ce n’est pas la mise en valeur médiatisée d’un arbre ou d’une plante en pot au centre d’une structure qui permettra l’adaptation de celle-ci aux enjeux. Il faut mener désormais une réflexion prioritaire sur la pertinence de la structure et de l’organisation dans laquelle elle s’intègre, dans un temps où la survie de la société humaine est en question. Qui doit changer de schéma pour mener cette réflexion ? Si les collectivités ne sont pas capables d’amener ce changement sur leur territoire dans l’intérêt général, qui le fera ? Les entreprises, les citoyens, l’État, l’Europe, d’autres puissances internationales…?

Dans le projet de révision du SCoT des Rives du Rhône, le PADD (Projet d’aménagement et de développement durable) et le DOG (Document d’orientation et d’objectifs) évoquent la transition écologique (dont le changement climatique) et présentent quelques mesures pour l’accompagner. Leur examen montre qu’elles ne sont pas à la hauteur des priorités à donner au changement climatique et à la « perte » de biodiversité. Les conclusions du GIEC publiées en octobre 2018 engagent à « une transition rapide et de grande portée en matière d’énergies, d’usage des sols, de transports, bâtiments et systèmes individuels » et à un mouvement « sans précédent », car impliquant tous ces secteurs à la fois. Alors que c’est l’hypothèse qui devrait être prise en compte prioritairement pour son élaboration, pourquoi ce projet de SCoT ignore-t-il aussi délibérément les rapports des experts sur le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité ?

Retrouvez ci-dessous la contribution de Frapna Drôme Nature Environnement à l’enquête publique de la révision du SCoT des rives du Rhône :

 

(c) : Photo Étienne Baudon.